Archive

Posts Tagged ‘Forestier’

Connaître c’est aimer

21 juin 2009 1 commentaire

La vraie connaissance, dans la littérature et l’art, suppose une empathie longuement approfondie par la fréquentation et par l’étude. Dans la littérature et l’art, je ne connais bien que ce que j’aime et qui m’apporte de la joie. Pour ma part, même pendant les années de lycée, je n’ai guère aimé Molière, ce qui fait que je l’ai peu fréquenté et que je le connais mal. Il ne me viendrait pas à l’idée de beaucoup en parler. Ce que je peux avoir à dire le concernant n’a que peu d’intérêt. Mon dédain pour Molière ne dit rien sur Molière mais quelque chose sur moi. Que j’ai un peu de mal avec l’esprit français, qu’il me heurte. Que, pour ma part, quand je vois un « ridicule » chez quelqu’un, je détourne les yeux, je n’en ris pas. Mais je suis bien conscient de ce que l’esprit français n’a rien affaire de mon approbation, il s’en passe. Et surtout je devine qu’il y a bien autre chose chez Molière à quoi je pourrais être sensible si je ne m’étais pas trouvé arrêté dans ma compréhension. Lorsque j’entends le professeur Georges Forestier ou le comédien Michel Bouquet parler de Molière, j’entrevois une source d’énergie très pure à laquelle je les envie d’avoir pu s’abreuver.

Publicités
Catégories :Chroniques, Partage et transmission Étiquettes : , ,