Alice avait déjà tout compris

28 décembre 2009 Laisser un commentaire

Je travaille à refaire un m@p sur l’incipit d’Alice au pays des merveilles. Et comme je l’ai sous les yeux, je repense au débat que nous avons eu, voici peu, sur le site d’Hubert Guillaud – La Feuille -, à propos du livre numérique. Alice avait déjà tout compris:

Alice was beginning to get very tired of sitting by her sister on the bank, and of having nothing to do: once or twice she had peeped into the book her sister was reading, but it had no pictures or conversations in it, « and what is the use of a book, » thought Alice, « without pictures or conversation? »

Catégories :Partage et transmission Étiquettes : ,

Le devoir d’être heureux

27 décembre 2009 8 commentaires

Quand je parviens à échapper à l’engrenage des passions et des mots, je suis heureux et, par là, je fais mon devoir. Il s’agit, tout d’abord d’un devoir envers moi-même. En étant heureux, je domine mes passions, je m’affranchis, je préserve en moi le sujet libre qui fonde toute perspective éthique. Mon devoir n’est pas énoncé dans des morales complexes. Il n’est pas dans le détail. Mon devoir est à la fois plus simple et plus grand que cela. Il s’agit d’être un homme, donc d’être libre, donc d’être heureux.
C’est aussi un devoir envers autrui qui est ainsi accompli quand je suis heureux. Mon bonheur est un modèle et un encouragement, et il évite aux autres le malheur que leur causerait le spectacle de ma peine.

JACOMINO (Baptiste), Apprendre à philosopher avec Alain, Ellipse, 2010, p. 57. ISBN 9 782729 852153.

Achetez ICI.

Catégories :La Lettre de VH Étiquettes : ,

A la poursuite d’un idéal

27 décembre 2009 Laisser un commentaire

Il n’est pas sûr qu’en matière d’éducation, l’idéal puisse être jamais atteint. Mais il me souvient qu’à la fin des années 60, on cherchait encore, on s’interrogeait. Où en sommes-nous aujourd’hui?

Via Missmath

Catégories :Lu ailleurs

Ma Bohème (Fantaisie)

26 décembre 2009 Laisser un commentaire

Je m’en allais, les poings dans mes poches crevées;
Mon paletot aussi devenait idéal…

Avec 6 photos de Baptiste Jacomino

Le m@p est ICI.

Catégories :Moulins à paroles (m@p) Étiquettes : ,

A qui et à quoi faut-il résister?

26 décembre 2009 Laisser un commentaire
  • tags: no_tag

    • « L’union fait la force. Oui, mais la force de qui ? » Alain, Propos, 1956, p. 66).

      Chez Alain, ce n’est pas seulement aux gouvernants que le citoyen doit résister. Il doit aussi toujours se méfier du gros animal qu’est la société. Chacun est facilement pris par un mouvement d’ensemble qui l’emporte et le domine. Les mouvements de paniques, de haine d’un bouc émissaire, d’enthousiasme collectif… sont ce dont il faut se garder.

Posted from Diigo. The rest of my favorite links are here.

Catégories :Lu ailleurs Étiquettes : , , ,

Les malheurs de Sophie

24 décembre 2009 Laisser un commentaire

ce fut l’occasion de nouveaux jeux et de nouveaux rires, parce qu’on s’arrosait les jambes, qu’on se poursuivait et se sauvait en riant et en criant…

Avec 4 photos d’Annie Jacomino

Le m@p est ICI.

Catégories :Moulins à paroles (m@p) Étiquettes :

Baptiste Jacomino : Apprendre à philosopher avec Alain – actu philosophia

23 décembre 2009 1 commentaire
  • tags: Jacomino, Alain

    • Apprendre à penser est la problématique centrale de l’œuvre philosophique d’Alain. Le philosophe ne cesse de revenir à l’aube de la pensée, de ce qui la constitue et l’oppose à la violence des passions ou à la volatilité des humeurs. Celui que ses élèves appelaient « l’Homme » demeure professeur jusque dans ses propos. Il aborde un champ très large de questions philosophiques sans jamais les réduire à un système, cherchant toujours, non à séduire facilement, mais à susciter la pensée en ouvrant des pistes paradoxales

Posted from Diigo. The rest of my favorite links are here.

Catégories :Lu ailleurs Étiquettes : ,