Accueil > Chroniques, La Lettre de VH > Des supports de mémoire

Des supports de mémoire


Le Moulin à paroles (m@p) se présente comme un outil d’appropriation des œuvres classiques. Le texte n’est pas plein et fermé sur lui-même, opposé à vous, mais ouvert comme un fruit mûr ou comme une vieille demeure, si bien que vous trouvez moyen d’y pénétrer, et que lui-même va pouvoir habiter votre cerceau, occuper votre mémoire et ainsi vous accompagner peut-être tout au long de votre vie.

Le Moulin à paroles (m@p) est un « support de mémoire », et dans cette mesure il fait échapper l’œuvre littéraire classique à la culture de la consommation (fût-elle admirative) pour la faire rentrer (ou la ramener) à une culture de la participation.

À l’époque classique, l’écrit n’est pas coupé de l’oral mais utilisé plutôt comme un « support de mémoire », ce qui fait de chaque amateur d’art non pas seulement un consommateur mais un acteur culturel. À ce propos, je vous invite à aller visionner la petite vidéo de Bernard Stiegler intitulée Consumérisme culturel contre amateur d’art sur le site d’Ars industrialis.

Cela signifie que le m@p utilise les NTCI (Nouvelles Technologies de la Communication et de l’Information) pour renouer avec les traditions les plus classiques.

Je suis heureux que ces nouvelles technologies permettent la gratuité. Mais je suis plus heureux encore qu’elles permettent la communication et la communication à distance.

J’ai aimé que Chantal Ledoux vienne sur notre site nous parler de cette petite ville du Sahara où elle enseigne le français (allez voir, c’est en commentaire de ce billet).

J’ai aimé qu’un visiteur inconnu nous apporte du Phèdre en commentaire d’un billet terrible et beaucoup lu sur Le loup et l’agneau.

J’ai aimé travailler

J’ai été heureux de découvrir le billet que Nathalie Bordy nous consacre sur son site de La Désirade, et je l’en remercie.

Bonne semaine à vous,

Publicités
Catégories :Chroniques, La Lettre de VH Étiquettes :
  1. 12 octobre 2009 à 05:15

    Tout cela est très interressant,ce monsieur Stiegler ne mache pas ses mots et c’est très bien,et si je peux me permettre,il apporte de l’eau à »nos moulins »

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :