Accueil > Chroniques, L'école comme Méduse > Retrouver les sources vives

Retrouver les sources vives


La lecture analytique est le modèle dominant aujourd’hui. Elle prend différentes formes. Le commentaire composé en est un aboutissement. Il s’agit toujours d’analyser un texte. Il n’y a là rien de blâmable. C’est aussi ce que nous voulons, parler des textes, les interroger.

Mais nous disons que ces analyses ne prennent sens que dans une perspective plus large. Qui se pencherait sur les chansons de Dylan, les poèmes de Baudelaire, les films d’Eastwood…, s’il n’en avait la vie quelque peu transformée? Les pragmatistes nous apprennent à juger du savoir par ses effets. Les effets de « Brise marine » n’apparaissent qu’après quelque temps. Il faut s’être un peu répété ces vers :

La chair est triste, hélas! et j’ai lu tous les livres.
Fuir! là-bas fuir! Je sens que des oiseaux sont ivres
D’être parmi l’écume inconnue et les cieux!

Il faut avoir un peu frotté la lampe pour que le génie sorte. Que le détail soit bien compris, que les procédés soient analysés, que le style soit reconnu, voilà qui n’est pas sans importance. Mais comment nos élèves peuvent-ils y voir le moindre intérêt s’ils ne connaissent jamais les effets des textes qu’ils commentent?

La mémorisation, même très imparfaite, est nécessaire pour que les œuvres puissent donner, ne serait-ce qu’un instant, une nouvelle valeur et une nouvelle teinture aux choses. Il faut que l’œuvre me hante un peu pour que, quand je m’en détournerai, elle soit encore là, agissant sur le monde et agissant sur moi.

Il s’agit d’ouvrir l’école sur la vie et de retrouver l’esprit de Freinet au-delà de la lettre.

Publicités
  1. 29 juin 2009 à 18:47

    Au souvenir de ma propre expérience au lycée, je ne partage pas ton point de vue. C’est en apprenant en seconde à faire un commentaire composé que j’ai découvert comment un poème était construit, comment surgissait des échos que je n’avais pas senti à la lecture, et que j’ai appris à aimer la poésie. Et c’est seulement de ceux dont j’ai fait le commentaire composé dont je me souviens par coeur. Ainsi « je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant ». Cela m’a vraiment aidé à faire sortir le génie de la lampe. Par contre, je me souviens de la sainte terreur de la récitation des poèmes que nous imposait notre prof de première, de notre timidité sanctionnée par une note qui comptait autant qu’un devoir justement, et je me souviens de l’injustice que nous trouvions à cette notation. C’était une vraie torture…

  2. 29 juin 2009 à 18:55

    Il a une forme de commentaire qui tient de la description – précise, soutenue -, qui concentre l’attention sur la forme du poème, qui oblige le lecteur à y séjourner, à s’y attacher… Oui, cette activité peut être très profitable… Elle me fait songer à celle qui consiste à dessiner d’après modèle. Quant à la récitation, dans nos ateliers, elle se fait à plusieurs, et chacun reste libre de garder le texte sous les yeux ou de s’en passer… La mémorisation exacte n’est pas un but. Nous visons la reconstitution de texte qui, comme le dessin d’après modèle, est une forme d’étude…

    • 29 juin 2009 à 19:05

      Quand les profs de lycée utiliseront la méthode Voix Haute pour lire les poèmes, il est bien sûr qu’ils utiliseront à bon escient les commentaires composés. Rêvons…

  3. bapjac
    29 juin 2009 à 19:56

    Oui, Dvorah, c’est vrai et je n’avais pas pensé à ça. Il ne me semble pas que nous nous contredisions. Ce qui importe, me semble-t-il, c’est que l’analyse s’incrive dans une perspective plus large. C’est ce qui manque beaucoup. Et il me semble que la perspective large prime – ce qui ne veut pas dire, c’est vrai, qu’elle doive être première chronologiquement. J’ai écrit ça en écoutant les oraux du bac que je fais passer en ce moment. Certains élèves te donnent toutes les figures possibles et toutes les analyses tirées par les cheveux mais quand ils lisent le texte tu comprends qu’ils sont complètement passés à côté.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :