Accueil > Chroniques > Présentation d’Aurélia Campigotto

Présentation d’Aurélia Campigotto


Aurélia Campigotto, psychologue et doctorante en pychologie à de l’Université Nice Sophia-Antipolis, rejoint l’atelier Voix Haute au titre de stagiaire pour une recherche-action qui s’étalera sur trois années. Je me réjouis de ce que celle-ci ait choisi notre atelier comme lieu de recherche et d’expérimentation. Et je remercie vivement son directeur, le professeur Lucile Chanquoy, de bien vouloir superviser le travail qui s’amorce et dont l’enjeu consiste à évaluer la pertinence théorique et l’efficacité pratique de la méthodologie Voix Haute.
Les lignes qui suivent sont d’Aurélia:

Cofinancée par le Conseil Régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur et l’association Ars Legendi, j’entreprends des recherches ayant pour objectif d’approfondir la trajectoire développementale de l’apprentissage du langage écrit chez l’enfant tout venant.
La lecture-écriture et son apprentissage constituent un véritable enjeu social. La société attache beaucoup d’importance au fait de pouvoir lire et écrire sans faute d’orthographe, et l’enfant se trouve confronté à cette exigence dès son plus jeune âge. Cependant, la complexité et l’irrégularité du système orthographique français rendent plus difficile la maîtrise de la langue (Catach, 1982) et l’enfant a besoin de toutes ses ressources pour lire et écrire correctement un bon nombre de mots. Ainsi, l’apprentissage du langage écrit s’avère être long et contraignant et il est dans l’intérêt des enfants qui sont en difficulté de s’intéresser aux différents processus en jeu dans ces activités langagières.
Les différentes mesures obtenues par le biais de mes recherches devraient permettre d’inférer les stratégies mises en œuvre par les enfants afin, d’une part, de les modéliser d’un point de vue cognitif et, d’autre part, de proposer des aides orthographiques et des remédiations – informatisées – pour aider les scripteurs en difficulté. Un atelier hebdomadaire Voix Haute organisé au sein de l’Institution Nazareth dont l’école primaire est dirigée par Mme Mondeux, devrait permettre de promouvoir, de valider et d’enrichir le matériel pédagogique d’apprentissage de la lecture et du français, le Moulin à Paroles. L’atelier sera proposé à un groupe d’enfants en difficulté durant l’année scolaire.
Je remercie vivement le Conseil Régional PACA, M. Jacomino (Directeur de l’association Ars Legendi), Mme Lucile Chanquoy (Directrice de Thèse) et Mme Mondeux (Directrice de l’école Primaire Nazareth) pour leur collaboration.

Publicités
Catégories :Chroniques
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :